Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

JLA

Jean-Louis Agobet est né le 21 avril 1968, à Blois


 

Après ses études musicales au conservatoire d’Aix-en-Provence (composition électroacoustique avec Michel Pascal) et de Nice (composition et analyse avec Jacques Charpentier), il intègre en 1988 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il suit les cours de composition (Philippe Manoury), informatique musicale, écriture, analyse et histoire, il complète sa formation auprès de Luigi Nono au Centre Acanthes et en participant aux stages de l'IRCAM et de l’Ina-GRM.


Depuis le début des années quatre-vingt-dix sa carrière se développe rapidement, il collabore ainsi avec de nombreux solistes (Paul Meyer, Michel Portal, Steven Isserlis, Alexander Paley, Xavier Phillips, Cécile Daroux, Alain Billard, Gérard Buquet, Sophie-Marin Degor, Hye-Youn Lee, ...), les ensembles InterContemporain, l'Itinéraire, Rashèr Saxophone Quartet, Tokyo Sinfonietta, Alternance, Accroche-note, Les Percussions de Strasbourg, Musicatreize, Sillages, … les chefs d’orchestre Pascal Rophé, François-Xavier Roth, Kristjan Järvi, Enrique Mazzola, Jan-Latham Koenig, Friedmann Layer, Graziella Contratto, Thomas Dausgaard, Yasuaki Itakura, … et des formations symphoniques comme l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, L’Orchestre de la Fondation Gulbenkian, l'Orchestre National d'Ile de France, l’Orchestre Poitou-Charentes, l’Orchestre de L’Academy for Performing Arts de Hong Kong, le Royal Northern College of Music Orchestra de Manchester, le Swedish Chamber Orchestra, Schleswig-Holsteinisches Sinfonie Orchester, ...


Il a reçu de nombreux prix et récompenses, la bourse eurocréation 1991 pour la ville de Bologne, une bourse de résidence à la Fondation Henry Clews en 1992, le prix spécial au Prix Italia 1995 pour le monodrame radiophonique Rinvenuto (commande de Radio France), le prix Pierre Cardin 2003 de l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France ou encore une distinction de l’Académie Charles Cros en 2005. Il a reçu par ailleurs en 2006 le prix Claude Arrieu de la SACEM et en 2012 le Prix de la partition pédagogique.


 

Nommé en 1996 par l’Académie de France à Rome pensionnaire à la Villa Médicis pour deux ans, il devient en 1998 compositeur en résidence à L’Orchestre National de Montpellier pour deux saisons, puis à l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg de 2001 à 2004.Il est en 2007 compositeur associé à l’Orchestre des Pays de Savoie puis en résidence au conservatoire de Torcy en 2008-2009. En mars 2010 il est le compositeur invité de la 28e édition du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui à Caen. Il est compositeur associé à l'Orchestre National de Lorraine pour les saisons 2013-2015.


 

Jean-Louis Agobet a aussi une activité de conférencier et de pédagogue en France en Europe mais aussi au Japon ou en Chine (il est visiting professor à l’APA de Hong Kong en 2004 et régulièrement invité dans les universités japonaises depuis 2002, Nihon University, Doshisha, Meiji Gakuin,...). De 2008 à 2011, Il enseigne la composition et l'orchestration au Conservatoire de Caen. En septembre 2011, il est nommé professeur de composition au Conservatoire de Bordeaux.


Jean-Louis Agobet consacre une part importante de son activité à la sensibilisation des enfants à la musique à travers des concerts et des ateliers et il est l’auteur d’un essai sur la créativité sonore ; Ecouter, jouer, créer. Il a été responsable artistique du département éducatif de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg de 2004 à 2005. Il est l’initiateur de nombreux projets pédagogiques avec les orchestres de Montpellier, Strasbourg, Caen, Poitou-Charentes, Pays de Savoie, …


 

Sa discographie a été largement plébiscitée par la presse française et étrangère (Europe, USA, Japon). En 1999, paraît une première monographie d’œuvres de musique de chambre et d’ensemble avec l’ensemble l’Itinéraire sous la direction de Mark Foster sous le label MFA-Radio France Harmonia Mundi (Choc du Monde de la Musique). En 2005, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg dirigé par François-Xavier Roth lui consacre un disque d’œuvres orchestrales chez Timpani, avec lequel il obtient un prix de l’Académie Charles Cros. Ce même disque est élu enregistrement classique de l’année aux Victoires de la Musique Classique 2006.


 

Il est membre de la Commission de la Musique Symphonique de la SACEM. Ses œuvres sont publiées par Jobert et depuis 2006 par Peermusic Classical à Hambourg et New-York.

Interêts

musique